KI TISSA: L'ARME DU YETSER

KI TISSA

 

כי תשא

« סרו מהר... עשו להם מסכה » 

« Ils se sont VITE écartés du chemin … ils ont fait l’idolâtrie »

  

Ainsi, ce fut la chute vertigineuse ! le peuple a commis l’impardonnable ! 

A peine sorti d’Egypte, ayant assisté à l’exploit des dix plaies et à la libération, puis à la traversée de la mer rouge et ensuite à la proclamation par l’Eternel sur le mont SINAÏ, des dix commandements, les voilà dans une réaction de folie : ils ont fait un veau d’or !

Notre grand maître Rav Haim SHMOUELIWITZ זצ''ל s’étonne :

Nos sages ont pourtant dit (Chabbath nasso) : Ainsi agit le mauvais penchant, aujourd’hui, il lui dit de faire des péchés, et demain un autre péché … jusqu’à ce qu’il lui dise de commettre le grave péché de l’idolâtrie. La ruse du mauvais penchant est qu’il s’y prend par étapes successives.

Alors on ne comprend pas ici, comment se fait il que le peuple d’Israël a commis directement la faute de l’idolâtrie ? Pourquoi le mauvais penchant a-t-il réussi dès la première fois ?

Il répond en ramenant, selon les sages, les arguments avancés par le mauvais penchant pour les entraîner à la faute.

Le quarantième jour après le départ de Moshé pour amener les tables de la loi, il est venu questionner le peuple : « où est votre maître Moshé ? »  Ils ont répondu : « Il est monté chez l’Eternel ». Il réplique : « mais il est midi et il n’est pas encore descendu ! » Le peuple n’a pas réagi ! Il a fait venir un gros nuage et leur a montré le cercueil de Moshé !! Là, les enfants d’Israël ont tremblé, ils étaient totalement brisés à l’idée que leur dirigeant soit disparu. Ils ont été épris de panique. Dans une telle situation, déséquilibre et instabilité, le mauvais penchant parvient à faire ce qu’il ne peut pas faire en temps normal !

Là, le mauvais penchant n’a pas besoin d’étapes successives. Il peut entraîner l’individu depuis le sommet de la sainteté jusqu’à la profondeur du gouffre.

Voyant cela, chacun doit savoir se ressaisir face à toute situation, ne pas se laisser paniquer qu’importe la gravité des faits vécus, sinon les conséquences peuvent être dramatiques.


Tefila web