TESSAWÉ: UN PECTORAL DE JUSTICE

תצוה

  

« ועשית חושן משפט מעשה חושב » 

« Tu feras un pectoral de justice »

   

Dans cette paracha, l’Eternel décrit à Moshé les différents habits des COHEN qui servent au Beth Hamikdach. Un Cohen ordinaire devra se vêtir de quatre habits, alors que le COHEN GADOL est habillé de huit habits : les pantalons, la tunique, la ceinture, le chapeau, le manteau, la cape, le pectoral et le fronteau. 

Nos sages expliquent que chaque habit expie une faute particulière. Ainsi, le pectoral pardonne les erreurs de la justice. 

Dans TALELE OROTH, on rapporte une interprétation du AKEDATE YSHAK, concernant le pectoral. 

Il y a quatre raisons principales qui amènent à des décisions judiciaires erronées et le pectoral, de par sa production, attire notre attention afin de ne pas succomber devant cette injustice. 

La 1ere raison : favoriser un des deux partis, soit parce qu’il est riche, ou honorable. Dans le pectoral, figuraient les noms des douze tribus selon l’ordre chronologique de leur naissance. Aucun autre paramètre n’intervenait dans leur classification : ni leur grade, ni leur force… 

On est tous EGAUX. 

La 2ème raison : le mépris envers des petits procès. Moshé Rabbénou a bien averti les juges « vous écouterez les petits comme les grands procès ». Ainsi, dans le pectoral, étaient encastrés des pierres précieuses dont certaines valaient très cher et d’autres beaucoup moins. Et pourtant, l’Eternel a demandé de les fixer identiquement dans le pectoral. 

La 3ème raison : la peur du juge à l’égard d’un des deux partis. Moshé Rabbénou a averti : « Ne craignez aucun individu car la justice appartient à l’Eternel ». Dans le pectoral, était gravé le nom de D … afin de démontrer que seul D … décide du résultat d’un procès et de ses conséquences. 

La 4ème raison : l’erreur du juge dans ses appréciations. 

Sur ce, Moshé a bien expliqué aux juges : « les problèmes complexes me seront amenés pour être résolus. » 

Ainsi dans le pectoral, se trouvaient les « אורים ותומים », une sorte s’ordinateur céleste. Et dans des cas complexes, on demande la question à l’Eternel et à travers cet ordinateur, on aura une réponse, la plus adéquate. 

 


Tefila web